Centre de ressources pédagogiques (CRP)

Le Centre est situé dans le Parc d'activités de Wavre Nord.




Abonnez-vous à notre e-newsletter



Les TIC en Région wallonne


Les TICE en France

Les Nouvelles

L’Atlas mondial de l’égalité des genres dans l’éducation


A l’occasion de la Journée internationale de la femme 2012, l'UNESCO vient de publier un nouvel atlas des genres dans l'éducation. L’Atlas permet de visualiser les parcours éducatifs des garçons et des filles en termes d’accès, de participation et de progression, de l’enseignement primaire à l’enseignement supérieur.



L’Atlas mondial de l’égalité des genres dans l’éducation
Il comprend plus de 120 cartes, graphiques et tableaux présentant un large éventail d’indicateurs ventilés par sexe produits par l’Institut de Statistique de l’UNESC0.  Il montre également dans quelle mesure les disparités entre les genres dans l’éducation ont évolué depuis 1970 et sont façonnées par des facteurs tels que la richesse nationale, la situation géographique, l’investissement dans l’éducation et le type de cursus.

Pour illustrer ces tendances, l’Atlas présente l’espérance de vie scolaire (EVS) dans différents pays et régions  du point de vue de l’égalité des sexes. Dans ce cas, l’espérance de vie scolaire est le nombre d’années d’instruction qu’un garçon ou une fille entrant à l’école peut s’attendre à recevoir. Cependant, un enfant peut passer une partie de ces années à redoubler une ou plusieurs classes.

L’espérance de vie scolaire

En matière de réduction des disparités entre les sexes, les plus grands progrès ont été réalisés en Asie du Sud et de l’Ouest, où une fille qui entre à l’école peut s’attendre à recevoir 9,5 ans d’instruction contre près de six ans en 1990. Néanmoins, les garçons continuent à bénéficier d’un avantage puisque leur EVS moyenne atteint 10,5 ans.

La situation est similaire en Afrique subsaharienne et dans les États arabes, où les filles en âge d’entrer à l’école sont désormais susceptibles d’y passer respectivement huit et dix ans. Néanmoins, les garçons des deux régions bénéficient encore d’un avantage puisqu’ils passent au moins un an de plus à l’école. Il est important de souligner que ces moyennes régionales masquent des variations considérables entre les pays, notamment ceux où le faible accès à l’éducation est associé à des taux d’abandon et de redoublement élevés. Par conséquent, des millions de filles continuent d’être privées de leur droit à l’éducation et nombre de celles qui en ont les aptitudes n’accèdent jamais à l’enseignement secondaire.

En Asie de l’Est et dans le Pacifique,  l’espérance de vie scolaire des filles a augmenté de 38 % entre 1990 et 2009. Par conséquent, une fille inscrite dans le primaire peut désormais s’attendre à passer 12 ans à l’école, soit un peu plus que l’EVS moyenne des garçons. C’est également le cas en Amérique latine et dans les Caraïbes, où une fille en âge d’entrer à l’école primaire peut s’attendre à recevoir près de 14 années d’instruction, contre 13,3 ans pour les garçons.

Vous pouvez vous procurer la version française de cet atlas en téléchargement via le lien repris ci-après.

http://www.uis.unesco.org/Education/Documents/unesco-gender-education-atlas-2012-fr.pdf http://www.uis.unesco.org/Education/Documents/unesco-gender-education-atlas-2012-fr.pdf


Bruno Duboisdenghien

Les nouvelles


Nos activités en vidéo



Les TICE au Québec

Partager ce site